Quid du jeu d'échecs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quid du jeu d'échecs

Message par Invité le 03.06.17 9:33

"Enfin le Maître vient, doué de la science,
Conduisant au progrès tous ses contemporains;
Il ajoute, aux Traités, sa propre expérience
Transportant le combat sur de nouveaux terrains."

 J. Lazard (in "Quatrains échiquéens")

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du jeu d'échecs

Message par photophore le 03.06.17 8:14

Dans   "Les Prix de Beauté aux Echecs" , de François Le Lionnais , je relève ceci :
"Aux échecs l'Art est souvent la  Science poussée au plus haut degré "

_________________
Claude Le Page
Aux commandes de son  Bathyscaphe
L'oeil fixé sur les cadrans du pifomètre
avatar
photophore

Messages : 2993
Date d'inscription : 02/06/2010
Age : 90
Localisation : Montesson

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quid du jeu d'échecs

Message par Invité le 03.06.17 5:23

« C'est une pensée qui ne mène à rien, une mathématique qui n'établit rien, un art qui ne laisse pas d'œuvre, une architecture sans matière ; et il l'a prouvé néanmoins qu'il était plus durable, à sa manière, que les livres ou que tout autre monument, ce jeu unique qui appartient à tous les peuples et à tous les temps, et dont personne ne sait quel dieu en fit don à la terre pour tuer l'ennui, pour aiguiser l'esprit et stimuler l'âme. Où commence-t-il, où finit-il ? »

Ainsi pensait Stephan ZWEIG du jeu d’échecs !

A partir de là, une multitude de réponses de tous sortes en remplis une somme considérable d’ouvrages. Nombres d’auteurs se sont illustrés pour démontrer, voir éclairer, cet insondable passe-temps millénaire…

C’est alors qu’un certain Jules Lazard, vint capter l’attention.

Dans ses quatrains échiquéens [http://precarrediteur.fr/pre-carre-edition/poesie-carre/carre-58-jules-lazard] Jules Lazard, dont on sait peu de choses, exprime dans chacun d'eux un aspect du jeu :

. Les premiers quatrains décrivent le monde des échecs en tant que jeu ;

. Les quatrains suivants expliquent que les échecs ne sont pas qu'un jeu, et qu'ils peuvent être considérés aussi bien :

… comme une "symphonie" :

« Pour Lui, le jeu d'Échecs est une symphonie :
Chaque coup que l'on joue en devient l'un des tons.
Sa science en conçoit l'ordre et la poésie,
Son art : un univers comme le vit Newton ».


… comme une "science"

« L'ancien aime ce jeu, l'empêchant de vieillir.
Pour ses nerfs affaiblis, c'est une gymnastique
Qui permet à ses sens, à son esprit, de fuir
La sénile ankylose où le « vouloir » abdique. »


… comme un "art"

« Modestie et sang-froid, mémoire, patience
Sont, de l'art des Échecs, suffisants attributs ;
N'eût-on que, d'autre part, moyenne intelligence,
On vaincra le savant, fût-il de l'Institut. »


… comme un « sport »

« L'ancien aime ce jeu, l'empêchant de vieillir.
Pour ses nerfs affaiblis, c'est une gymnastique
Qui permet à ses sens, à son esprit, de fuir
La sénile ankylose où le « vouloir » abdique. »


NB. F. Le Lionnais disait : « Parce qu’ils sont – en même temps qu’un jeu et un sport – une technique, l’amorce d’une science et un art, les échecs constituent un fait de civilisation » [PUF « Que sais-je n° 1592, éd. 1974]

Enfin, ne pas oublier que :

« Conseilleur, mon ami, le règlement t'ordonne
D'éviter les propos où ton rôle est petit.
L'avis ne fait plaisir qu'à celui qui le donne ;
Inutile au plus fort, le plus faible en pâtit. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du jeu d'échecs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum